Déjeuner avec Jean-Pierre Jouyet, Ambassadeur Représentant permanent de la France, OCDE

Série « Les déjeuners géopolitiques d’Aspen »

Les « déjeuners géopolitiques d’Aspen » en partenariat avec EY ont lieu une fois par mois, autour d’un invité principal et d’un thème particulier. Les participants sont appelés à mener une discussion collective.

Le mercredi 17 juillet, Aspen France et EY ont eu le plaisir d’accueillir Jean-Pierre Jouyet, président d’honneur de l’Institut Aspen France, Ambassadeur Représentant permanent de la France auprès de l’OCDE et ancien Ambassadeur de la France au Royaume-Uni de 2017 à 2019, lors d’un déjeuner sur le thème « Brexit : Peut-on sortir de l’impasse ? ».

En s’appuyant de son expérience diplomatique à Londres, Jean-Pierre Jouyet a ainsi fait son analyse du Brexit, de ses mythes et de ses acteurs, ainsi que des scénarios possibles à venir. Les invités ont pu prendre part à la discussion dans le respect de la règle Chatham House. Notamment, la possibilité d’un accord entre le Royaume Uni et l’Union Européenne, la question du « backstop » en Irlande du Nord et la stratégie électorale des différents conservateurs et travaillistes, ont été débattus par les participants.

Jean-Pierre Jouyet est né le 13 février 1954. Il est titulaire d’un DEA de droit public, diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris, et ancien élève de l’Ecole nationale d’administration, promotion « Voltaire ».

Inspecteur des Finances, il est chef de bureau puis sous-directeur au service de la législation fiscale du Ministère de l’Économie et des Finances entre 1980 et 1988. Il rejoint ensuite Roger Fauroux, Ministre de l’Industrie, du Commerce extérieur et de l’Aménagement du territoire en qualité de Directeur de cabinet jusqu’en 1991. De 1991 à 1994, il est Directeur-adjoint de cabinet de Jacques Delors, Président de la Commission européenne, puis devient son Directeur de cabinet jusqu’en 1995. Jean-Pierre Jouyet rejoint alors le cabinet « Jeant et et associés » de 1995 à 1997 comme avocat-associé avant d’être nommé Directeur-adjoint de cabinet de Lionel Jospin, Premier ministre. Entre 2000 et 2004, il est Directeur du Trésor, ambassadeur chargé des questions économiques internationales au Ministère des Affaires étrangères, puis devient Président de Barclays Bank France de 2004 à 2005. Il retrouve alors le Ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie où il assume la fonction de Chef du service de l’Inspection générale des Finances.

En 2007, le président Nicolas Sarkozy le nomme Secrétaire d’Etat chargé des Affaires européennes. Entre 2008 et 2012, il dirige l’Autorité des marchés financiers (AMF), puis devient Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations et Président de la Banque Publique d’Investissement de 2012 à 2014. Jean-Pierre Jouyet est alors nommé Secrétaire général de la Présidence de la République par le président François Hollande jusqu’à 2017.

De 2017 à 2019, il est désigné pour assumer les fonctions d’Ambassadeur de France auprès du Royaume-Uni avant d’être nommé Ambassadeur Représentant permanent de la France auprès de l’OCDE, poste qu’il occupe depuis peu.

 Jean-Pierre Jouyet est président d’honneur de l’Institut Aspen France et fut président du Conseil d’administration de l’Institut Pasteur.

 Il a co-écrit « N’enterrez pas la France » avec Philippe Mabille en 2007 (Robert Laffont) et « Une présidence de crises » avec Sophie Coignard en 2009 (Albin Michel). Jean-Pierre Jouyet est également l’auteur de « Nous les avons tant aimés » (Robert Laffont, 2010) et « Ils ont fait la révolution sans le savoir » (Albin Michel, 2016).

 Jean-Pierre Jouyet est Officier de l’Ordre de la Légion d’Honneur et Officier de l’Ordre National du Mérite.

Partager sur les réseaux sociaux