L’équipe

portrait-ioanna-kohlerIoanna KOHLER

Directrice générale

Ioanna Kohler est spécialisée dans la coopération et les échanges internationaux à haut niveau. Elle a exercé son activité en France et aux Etats-Unis, et a travaillé dans le secteur public et privé, ainsi que dans des institutions not-for-profit.

Après une première expérience comme éditrice dans une filiale du groupe Hachette à Paris (2001-2005), Ioanna Kohler s’installe à New York en 2005 où elle se consacre aux échanges socio-culturels entre la France et les Etats-Unis. Nommée Directrice des policy programs à la French-American Foundation US (2006-2011), elle supervise notamment une initiative de grande ampleur sur le thème de l’égalité des chances, organisant voyages d’études, conférences et séminaires entre décideurs publics, privés, et universitaires français et américains afin de favoriser les échanges de bonnes pratiques entre les deux pays. A partir de 2011, elle s’installe à Washington pour diriger le bureau américain de l’agence française CampusFrance au sein de l’Ambassade de France. Directrice des Opérations et de la Communication de CampusFrance USA, elle supervise la gestion administrative de la mobilité des étudiants américains vers la France, et coordonne l’effort de communication visant à promouvoir les universités françaises auprès des parties prenantes américaines. Depuis 2014, elle dirige le Serge Bellanger MBA Scholarship Program à la French-American Chamber of Commerce Foundation, établie à New York, dont la mission est de contribuer au financement des études de jeunes leaders du secteur de l’entreprise, en France et aux Etats-Unis.

Ioanna Kohler a également mené plusieurs missions en tant que consultante, travaillant notamment à trois reprises pour l’Institut Montaigne (2010, 2013, 2016). En 2010, elle a réalisé pour cette institution une étude intitulée Gone for Good ? Partis pour de bon ? portant sur la « fuite des cerveaux » des chercheurs français aux Etats-Unis, qui a fait l’objet d’une couverture médiatique importante dans les deux pays. Elle a par la suite organisé pour l’Institut Montaigne deux missions de benchmarking des principaux think tanks américains : l’une sur la stratégie de communication, l’autre sur les bonnes pratiques de fundraising et de développement de ces institutions.

Depuis 2013, Ioanna Kohler a écrit de nombreux articles comparant la société française et américaine, publiés dans des revues telles que La Revue des Deux Mondes, la Nouvelle Revue Française (Gallimard), mais aussi la New York Review of Books, The Paris Review, ou le Chronicle of Higher Education.

Ancienne élève des classes préparatoires aux grandes écoles, Ioanna Kohler est diplômée de Sciences Po Paris (section internationale) et de l’université de Paris III-Sorbonne nouvelle, où elle a obtenu une maîtrise de Lettres Modernes et une licence d’Etudes Cinématographiques. Aux Etats-Unis, elle a complété sa formation à New York University par l’obtention de deux certificats professionnels : l’un en relations publiques, l’autre en fundraising et philanthropie.

Née à Londres, Ioanna Kohler a passé son enfance en Grèce, et a vécu dix ans aux Etats-Unis (New York et Washington, D.C.). Elle possède la nationalité française, anglaise, et américaine.


photo-clClément LIFERMANN

Responsable administration et opérations

Ancien élève de classe préparatoire aux grandes écoles (section économique et commerciale), Clément Lifermann est diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux (promotion 2014) et titulaire d’un Master 2 en Droit de la propriété intellectuelle à l’Université de Bordeaux 4.

Après deux expériences comme juriste stagiaire à Radio France et assistant de production cinématographique auprès du producteur et homme de presse Georges-Marc Benamou, il intègre l’équipe de l’Institut Aspen France en janvier 2016 pour contribuer au renouveau de l’Institut, en charge de la coordination administrative, logistique et des supports de communication.

Clément Lifermann a vécu durant un an à Amsterdam, où il s’est intéressé aux gender studies et à l’Histoire de l’art contemporain. Il y a également mené une étude sur les enjeux et la perception de la prostitution légale, et sur l’intégration de la communauté musulmane dans la société néerlandaise.

Né à Bordeaux, Clément Lifermann a passé son enfance dans le Sud-Ouest de la France. Il parle couramment le français, l’anglais, et comprend l’espagnol.