ASPEN EUROPE-AFRIQUE 2012

L180xH100_arton375-673ed (1)Le sommet ASPEN Europe-Afrique 2012 de l’Institut Aspen France « L’Afrique dans la nouvelle donne mondiale » a eu lieu vendredi 31 août 2012 à la Maison des Polytechniciens à Paris.

 

La période contemporaine est caractérisée par un basculement marqué des lignes d’équilibre de l’économie mondialisée, comme en témoigne la crise économique et financière de l’Union européenne et la forte croissance des pays émergents. Ces mutations ne sont pas sans incidence pour les pays africains tant en termes de perspectives de développement qu’en termes d’évolution des partenariats. Par ailleurs, si l’Afrique semble avoir relativement bien tiré son épingle du jeu de la crise financière, cette croissance demeure marquée par des points de fragilités et est inégalement partagée au sein des pays africains.Ce sommet a été ouvert par M. Jean-Pierre Jouyet,  président du Conseil de surveillance de l’Institut Aspen France, ancien Secrétaire d’Etat chargé des affaires européennes et actuellement directeur général de la Caisse des dépôts et consignations. Elle a été organisée autour de deux sessions de travail.

La première session (matinée) était consacrée à la place de l’Afrique au sein des nouveaux équilibres mondiaux. Elle a été introduite par M. Jianhua Zhong ambassadeur, représentant spécial sur l’Afrique de la République populaire de Chine, M. Abdoulaye Bio Tchane, ancien ministre de l’économie et des finances du Bénin, ancien directeur Afrique du Fonds monétaire international, ancien gouverneur de la Banque ouest-africaine pour le développement et président fondateur d’Alindaou Consulting International et M. Philippe Hugon, directeur de recherche en charge de l’Afrique à l’Institut de relations internationales et stratégiques. Cette première session a été modérée par M. Jean-Michel Debrat, directeur régional pour l’Afrique australe de l’Agence Française de Développement.

M. Pascal Lamy, directeur général de l’Organisation Mondiale du Commerce, a ouvert l’après-midi par une présentation sur les forces et faiblesses de l’Afrique dans la mondialisation. La deuxième session a traité ensuite des priorités pour la croissance et des moyens de renforcer la résilience des économies africaines. Cette session a été introduite par Mme Betty Amongi, membre du Parlement d’Ouganda, M. Benoit Miribel, directeur général de la Fondation Mérieux et président d’Action contre la Faim, et M. François Bourguignon, directeur de l’Ecole d’économie de Paris et directeur d’étude à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS), ancien économiste en chef et premier vice-président de la Banque Mondiale. Elle sera modérée par M. Didier Acouetey, président d’Africsearch.

Le sommet a été clôturé par M. Jean-Michel Debrat, directeur régional pour l’Afrique australe de l’Agence Française de Développement, M. Jean-Michel Severino, président du partenariat français pour l’eau et gérant de « Investisseurs et Partenaires pour le Développement » et Mme Orianne Duprat-Briou, présidente du directoire par intérim de l’Institut Aspen France, inspecteur des finances.

Ont notamment participé aux débats : Mme Valentine Sendanyoye Rugwabiza, directrice générale adjointe de l’Organisation Mondiale du Commerce ; M. Richard Sezibera, secrétaire général de la Communauté d’Afrique de l’Est, M. Hubert Védrine, ancien ministre des Affaires Etrangères, président fondateur d’Hubert Védrine Conseil, M. Bernard Ziller, conseiller économique principal de la Banque Européenne d’Investissement, M. Alain Mérieux, président de la Fondation Mérieux, M. Luc Lamprière, directeur général d’Oxfam France, MM. Anthony Bouthelier et Stephen Decam, respectivement président délégué et secrétaire général du Conseil Français des investisseurs en Afrique (CIAN), M. Serge Michailof, ancien conseiller du vice-président Afrique de la Banque Mondiale, ancien directeur exécutif chargé des opérations de l’Agence Française de Développement et ancien vice-président de PROPARCO, auteur et professeur à Sciences Po et M. Lionel Zinsou, président de PAI Partners.

Ce sommet, organisé depuis 1994, favorise l’échange des points de vue et le partage d’expériences de terrain entre des leaders de divers horizons et nationalités (hommes politiques, chefs d’entreprise, universitaires, organisations non gouvernementales et personnalités de la société civile) en vue de formuler des recommandations concrètes. En 2010, le sujet abordé était celui des interactions entre la mondialisation et la construction d’un marché intérieur africain.

La prochaine édition du Sommet ASPEN Europe-Afrique aura lieu en décembre 2014 à Paris.

A TÉLÉCHARGER

Synthèse des Travaux – Conférence Europe Afrique 2012 de l’Institut Aspen France – English version (PDF – 916.1 ko)

Synthèse des Travaux – Conférence Europe Afrique 2012 de l’Institut Aspen France (PDF – 882.2 ko)

 
Aspen Europe-Afrique 2014

...

Aspen Europe-Afrique 2010

L’Institut Aspen France a organisé du 26 au 29 août 2010 la neuvième édition d’Aspen Europe-Afrique. La confé...